Les véritables Madeleines de Liverdun

Avec les véritables madeleines de Liverdun, profitez d’un moment de douceur avec les saveurs de votre enfance. La recette unique de ces madeleines a été inventée au XXe siècle par le boulanger Joseph Rouvenacht et son mitron Marcel Chenel à Liverdun. Depuis la tradition s’est perpétuée et les madeleines de Liverdun n’ont rien perdu de leur saveur originale. Découvrez leur goût inimitable, nature, à la mirabelle, à la bergamote, aux griottines,... qui ravira vos papilles.  Véritable monument du patrimoine culinaire lorrain et ce depuis près d'un siècle, les madeleines de Liverdun perpétuent une tradition de biscuiterie artisanale dont le succès ne s'est jamais démenti. ...

[Lire la suite...]
Les véritables Madeleines de Liverdun
Filtrer les résultats

Sucette Madeleine de Liverdun enrobée de chocolat, 40g
12 madeleines sans gluten de Liverdun
12 véritables Madeleines de Liverdun aux griottines, 276gr
Véritables Madeleinettes de Liverdun, 200gr
Madeleines de Liverdun à la bergamote
Boîte Bois Madeleines de Liverdun, 250g
Boîte Fer de 12 Madeleines de Liverdun, 250gr
Barquette des Véritables Madeleines de Liverdun, 250 gr
Boîte des Véritables Madeleines de Liverdun
Hors Stock
Madeleines des Rois de Liverdun aux amandes, 264g
Madeleines des Rois de Liverdun aux amandes, 264g
Nos Promotions

Avec les véritables madeleines de Liverdun, profitez d’un moment de douceur avec les saveurs de votre enfance. La recette unique de ces madeleines a été inventée au XXe siècle par le boulanger Joseph Rouvenacht et son mitron Marcel Chenel à Liverdun. Depuis la tradition s’est perpétuée et les madeleines de Liverdun n’ont rien perdu de leur saveur originale. Découvrez leur goût inimitable, nature, à la mirabelle, à la bergamote, aux griottines,... qui ravira vos papilles. 

Véritable monument du patrimoine culinaire lorrain et ce depuis près d'un siècle, les madeleines de Liverdun perpétuent une tradition de biscuiterie artisanale dont le succès ne s'est jamais démenti.

Zoom sur la Madeleine de Liverdun

Véritable monument du patrimoine culinaire lorrain et ce depuis près d'un siècle, les madeleines de Liverdun perpétuent une tradition de biscuiterie artisanale dont le succès ne s'est jamais démenti.

La madeleine est originaire de Lorraine, plus précisément de Commercy. Ce serait une certaine Madeleine Paulmier, simple servante, remplaçante du pâtissier, qui aurait proposé la seule recette qu'elle connaissait lors d'un repas organisé par le Duc de Lorraine, Stanislas Leszczyński (également le beau-père du roi). Ses gâteaux furent un succès et les invités, dont le roi, ne connaissant pas le nom de la recette (qui n'en avait sûrement pas) décidèrent de l'appeler "Madeleine", du nom de la servante à l'origine de la recette inventée aux alentours de 1755. 

La madeleine de Liverdun, quant à elle, a été créée par Joseph Rouvenacht et son apprenti Marcel Chenel au début du XXe siècle à Liverdun pour profiter de l'augmentation du tourisme dans la région (en effet beaucoup d'habitants originaires de Nancy venaient profiter des bords de la Moselle à Liverdun). Quand son patron est parti en 1924, l'apprenti a pris sa succession et a perfectionné la recette. 

En 1927, la madeleine de Liverdun connaît un succès inconditionnel lors de la Journée gastronomique lorraine à Paris. Marcel Chenel en profite alors pour déplacer ses locaux et s'installe dans un espace bien plus grand, qui met bien mieux en valeur ses produits. Quand ce dernier décède en 1936, ce sont ses deux fils André et Pierre qui reprennent la boutique avec succès. C'est Clair de Lorraine (devenu les Fous de Terroirs) qui reprend l'affaire familiale en 2015, mais la tradition reste intacte puisque Vincent Ferry, le patron de l'entreprise, a l'intention d'installer un four dans la boutique pour faire déguster les madeleines sur place.

Les madeleines de Liverdun sont produites depuis 1980 à la ZAC de la Champagne, qui produit entre 15 000 et 20 000 madeleines de Liverdun par jour. Elles sont toujours commercialisées dans une boutique au 4, place de la Gare à Liverdun, précisément là où la recette a été perfectionnée par Marcel Chenel.